Page:Perrault - Histoires ou contes du temps passé, avec des moralitez, 1697.djvu/201

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

ment : ils le suivirent, & il les mena jusqu’à leur maison, par le même chemin qu’ils estoient venus dans la forest. Ils n’oserent d’abord entrer, mais ils se mirent tous contre la porte pour écouter ce que disaient leur pere & leur mere.

Dans le moment que le Bucheron & la Bucheronne arriverent chez eux, le seigneur du Vilage leur envoya dix écus qu’il leur de voit il y avoit longtems, & dont ils n’esperoient plus