Page:Pergaud - La Guerre des boutons, 1912.djvu/88

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


CHAPITRE vi

NOUVELLES REPRÉSAILLES


Panurge soubdain leva en l’air la main dextre, puys d’icelle mist le pouce dedans la narine d’ycellui cousté, tenant les quatre doigtz estenduz et serrez par leur ordre en ligne parallèle à la pene du nez, fermant l’œil gauche entièrement, et guaignant du dextre avecques profonde dépression de la sourcille et paulpière…
rabelais (livre II, chap. XIX).



Lebrac arriva en classe le lundi matin à huit heures avec son pantalon raccommodé et une blouse à deux manches de couleurs différentes, ce qui lui donnait un peu l’air d’un « carnaval ».

Sa mère, en partant, l’avait sévèrement prévenu qu’il eût à prendre un soin spécial de ses habits et que si, le soir, on relevait dessus la plus petite tache de boue ou la moindre déchirure, il saurait de nouveau ce que cela lui coûterait. Aussi était-il un peu gêné aux entournures et assez mal à