Page:Pergaud - La Guerre des boutons, 1912.djvu/62

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
62
la guerre des boutons


ennemie et, traitant ses vainqueurs de vaches, de cochons, de salauds et de lâches, il leur montra son cul d’un index énergique, puis se mit à fuir à toutes jambes dans le crépuscule tombant, poursuivi par les imprécations des Velrans, au milieu d’une grêle de cailloux qui bourdonnaient à ses oreilles.