Page:Peguy oeuvres completes 06.djvu/297

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Les armes de Jésus c’est la vie et la mort,
C’est le compagnonnage en plein milieu du port.
Et c’est l’appareillage en plein milieu du sort :

Les armes de Satan ce sont les sept péchés,
Et la minauderie avec les airs penchés,
Et les honteux ressorts savamment déclanchés ;

Les armes de Jésus ce sont les trois Vertus,
Et les torses courbés et les reins courbatus,
Et les galériens battus et rebattus ;

Les armes de Satan c’est la méthode torte,
Le sang de l’oreillette et le sang de l’aorte.
Le sang du ventricule et de la veine porte ;

Les armes de Jésus c’est tout le sang du cœur,
Le sang de la victime et le sang du vainqueur.
Le sang du noble cerf et le sang du piqueur ;

Les armes de Satan ce sont les sept péchés
Embarqués quatre à quatre et mollement couchés
Dans la folle galère aux dais empanachés ;

Les armes de Jésus c’est la barque de Pierre,
Qui toujours fluctuante et toujours batelière,
Racle de ses filets le fond de la rivière ;