Page:Peguy oeuvres completes 06.djvu/213

Cette page n’a pas encore été corrigée


DES SAINTS INNOCENTS

Ence temps-là, VAmje du Seigneur apparut en songe à Joseph, disant : Lève-toi, et prends ton enfant, etsa mère, et fuis en Égypte, et restes-y jusqu’à ce que je te le dise. Car il arrivera qu’ flérode cherchera l’enfant pour le perdre. Lequel se levant, prit l’enfant, et sa mère, de nuit, et se retira en Égypte : et il y resta jusqu’à la mortd’ Hérode : afin que fût accompli ce qui fut dit par le Seigneur parlant par son Prophète : D’Égypte j’ai appelé mon fils. Alors Hérode, voyant quil avait été trompé par les Mages entra dans une grande colère, et envoya tuer tous les enfants, qui étaient à Béthlehem, et dans toute sa contrée, depuis deux ans et au-dessous, selon le temps quil s’était informé des Mages. Alors fut accompli ce qui fut dit par le Prophète Jéréniie disant : Vox in Rama audita est, ploratus et ululafus multus : Rachel plorans filios suos, et noluit consolari, quia non sunt.

Une voix fut entendue dans Rama, un pleurement et un grand hululement : Raîchel pleurant ses fils, et elle ne voulut pas être consolée, — quia non sunl, — parce qu’ils ne sont pas.

205