Page:Peguy oeuvres completes 06.djvu/203

Cette page n’a pas encore été corrigée


DES SAINTS I.\ N G E X T S

O terre antique, de loin en loin par le désert, par la mer le voyageur est venu.

Des siècles passaient, o terre antique, des siècles d’in- tervalle, et tout paraissait oublié.

Mais après des siècles d’intervalle par le désert, par la mer ton roi revenait, ô terre antique, ton roi voya- geur.

Et les pieds n’hésitaient point pour se poser dans la trace des pieds.

Ton roi est venu trois fois, ô terre antique, ô terre destinée.

La première fois c’était un petit garçon vendu esclave

A des marchands

Et tu en fis le ministre de ton roi.

La deuxième fois c’était un petit garçon qu’on faisait

fuir à dos d’âne. Et un jour tu le renvoyas pour devenir le Roi des rois.

Soyez parfaits comme voire Père céleste est parfait. Et

la troisième fois c’était

le roi de France, Récemment débarqué de ses royales Galères.

Des siècles et des siècles passaient, ô terre d’Égypte,

des siècles dintervalle, Et tout paraissait oublié.

195