Page:Peguy oeuvres completes 06.djvu/171

Cette page n’a pas encore été corrigée


DES SAINTS INNOCENTS

Dans l’ancien testament il y a toujours une pensée vers les richesses, vers les trésors d’Égypte et de Baby- lonie,

Vers les talents d’or et d’argent.

Et les richesses, et le trône, et le royaume, et le gouver- nement et le commandement

Sont présentées comme le couronnement.

Dans le nouveau testament il y a toujours une pensée,

La pensée secrète est vers l’épreuve, et vers la misère, et vers la pauvreté.

Et c’est elle l’épreuve, et c’est elle la misère, et c’est elle la pauvreté

Qui est toujours présentée,

Qui est le faîte et le couronnement.

C’est elle qui est la dame et la très chère et la très sainte pauvreté.

Dans l’ancien testament on redoute toujours, il y a tou- jours une pensée De redoutement vers la famine de la faim. Dans le nouveau testament on redoute toujours Une autre faim inapaisée. Il y a toujours une pensée

163