Page:Peguy oeuvres completes 06.djvu/162

Cette page n’a pas encore été corrigée


LE MYSTÈRE

les chariots^ et tout ce que Joseph lui envoyait^ il reprit ses esprits ;

Jeannette

et il dit : Je n’ai plus rien à souhaiter, puisque mon fils Joseph vit encore. J’irai et je le verrai avant que je meure.

M

ADAME (jERVAlSE

Israël partit donc avec tout ce qu’il avait, et vint au Puits du jurement, et ayant immolé en ce lieu des victimes au Dieu de son père Isaac^

il Ventendit dans une vision pendant la nuit, qui l’appe- lait, et qui lui disait : Jacoh, Jacob. Il lui répimdit : Me voici.

Et Dieu ajouta : Je suis le Dieu très puissant de votre père, ne craignez point, allez en Égypte, parce que je vous y rendrai le chef d’un grand peuple.

.rirai là avec vous, et je vous en ramènerai lorsque vous en reviendrez.

Jeannette Joseph aussi vous fermera les yeux de ses mains. Madame Gervaise

Jacob étant donc parti du Puits du jurement, ses enfants l’amenèrent avec ses petits enfants et leurs femmes,

154