Page:Peguy oeuvres completes 06.djvu/143

Cette page n’a pas encore été corrigée


DES SAINTS INNOCENTS Mais il se retira pour un peu de temps, et versa des larmes.

Madame Gervaise

Et étant revenu il leur parla.

Il fit prendre Siméon, et le fit lier devant eux ; et il commanda à ses officiers d’emplir leurs sacs de blé, et de remettre dans le sac de chacun [d’eux l’argent, en y ajoutant encore des vivres pour se nourrir pendant le chemin : ce qui fut exécuté aussitôt.

Les frères de Joseph s’en allèrent donc, emportant leur hlé sur leurs ânes.

Et l’un d’eux ayant ouvert son sac dans l’hôtellerie pour donner à manger à son âne, vit son argent à l’entrée du sac,

et il dit à ses frères : On m’a rendu mon argent ; le voici dans mon sac. Ils furent tous saisis d’étonne- ment et de trouble ; et ils s’ entredisaient : Quelle est cette conduite de Dieu sur nous ?

Lorsqu’ils furent arrivés chez Jacob leur père au pays de Chanaan, ils lui racontèrent tout ce qui leur était arrivé, en disant :

Le Seigneur de ce pays-là nous a parlé rudement, et il nous a pris pour des espions qui venaient observer le royaume.

135