Page:Peguy oeuvres completes 06.djvu/126

Cette page n’a pas encore été corrigée


LE M ^ S T 1> R E bon état ; et vous me rapporterez ce qui se passe. — Ayant (donc) été envoyé de la vallée d Héhron, il vint à Sichem ;

Jeannette

et un homme l’ayant trouvé errant dans un champ, lui demanda ce qu’il cherchait.

Mad.^

AME UERVAISE

// lui répondit : Je cherche mes frères ; je vous prie de me dire où ils font paître leurs troupeaux.

Jeannette

Cet homme lui répondit : Ils se sont retirés de ce lieu ; et f ai entendu qu’ils se disaient : Allons vers Dothaïn. Joseph alla donc après ses frères ; et illes trouva dans [la plaine de) Dothaïn.

Madame Gervaise

Lorsqu’ils Veurent aperçu de loin, avant qu’il se jût approché d’eux, ils résolurent de le tuer ;

Jeannette

Et ils se disaient l’un à l’autre : Voici notre songeur qui vient.

Madame Gervaise

Allons, tuons-le, et le jetions dans cette vieille citerne : nous dirons quunehéte sauvage l’a dévoré ; et après cela on verra à quoi ses songes lui auront servi.

118