Page:Peguy oeuvres completes 06.djvu/113

Cette page n’a pas encore été corrigée


DES SAINTS INNOCENTS

Peuple laborieux,

Avant qu’on ait fini de parler, l’œuvre est faite.

Peuple militaire,

Avant qu’on ait fini de parler, la bataille est donnée.

Peuple soldat, dit Dieu, rien ne vaut le Français dans la bataille.

(Et ainsi rien ne vaut le Français dans la croisade).

Ils ne demandent pas toujours des ordres et ils ne demandent pas toujours des explications sur ce qu’il faut faire et sur ce qui va se passer.

ils trouvent tout d’eux-mêmes, ils inventent tout d’eux- mêmes, à mesure qu’il faut.

ils savent tout tout seuls. On n’a pas besoin de leur envoyer des ordres à chaque instant.

Ils se débrouillent tout seuls. Ils comprennent tout seuls. En pleine bataille. Ils suivent l’événement.

Ils se modifient suivant l’événement. Ils se plient à l’événement. Ils se moulent sur l’événement. Ils guet- tent, ils devancent l’événement.

Ils se retournent, ils savent toujours ce qu’il faut faire sans aller demander au général.

Sans déranger le général. Or il y a toujours la bataille, dit Dieu,

11 y a toujours la croisade.

Et on est toujours loin du général.

105