Page:Peguy oeuvres completes 05.djvu/59

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Jeannette

— Madame Gervaise est au couvent ; elle doit savoir pourquoi le bon Dieu permet qu’il y ait tant de souffrance.

Tant de souffrance et tant de perdition.


Hauviette

— Est-ce que tu sais bien comment Gervaise est allée au couvent ?


Jeannette

— Oui : madame Colette, qui est une sainte, a passé par ici. Elle a converti Gervaise avec trois de ses amies.


Hauviette

— Sa mère a beaucoup pleuré dans ce temps-là.

Jeannette, Jeannette, si nous en faisions tous autant.

Notre-Seigneur-Jésus-Christ n’a pas été au couvent. Il n’a pas vécu dans un couvent. Il a vécu chez son père et chez sa mère, comme un garçon. Il était charpentier ; de son état. Et après il ne s’est pas retiré. Au contraire il est allé pendant trois ans faire sa prédication publique.


Jeannette

— Je voulais voir madame Colette, mais elle a beaucoup d’âmes à sauver. Alors j’ai dit à mon oncle d’aller trouver madame Gervaise à Nancy.

D’aller chercher madame Gervaise.


Hauviette

— Depuis qu’elle est au couvent sa mère est seule et s’ennuie et pleure et fait peine à voir.