Page:Peguy oeuvres completes 05.djvu/35

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Jeannette

Mon Dieu, mon Dieu, qu’est-ce qu’on a fait de votre peuple.

Entre Hauviette. Elle commence toute chantante, comme si ses paroles ne fussent que la suite naturelle de sa chanson, et ne redescend que par degrés à son propos ordinaire.


Hauviette

— Bonjour, Jeannette.


Jeannette

— Bonjour, Hauviette.

Un silence.

Hauviette

— Tu faisais ta prière ?


Jeannette
Un assez long silence.

— Je faisais ma prière. Il y a tant de manque. Il y a tant à demander.


Hauviette

— Le bon Dieu sait bien ce qu’il nous faut, le bon Dieu sait bien ce qui nous manque.

Puis toujours comme bavardant :