Page:Peguy oeuvres completes 05.djvu/196

Cette page n’a pas encore été corrigée


LE MYSTÈRE

Sacré.

Parce que c’est le prix du sang.

Or ayant tenu conseil.

Ils en achetèrent le champ d’un potier.

Pour la sépulture des étrangers.

A cause de cela ce champ fui appelé.

Hàceldama.

C’est-à-dire.

Le champ du sang.

Jusqu’au jour d’aujourd’hui.

Alors fut empli ce qui fut dit par le prophète Jérémie.

Disant.

Et ils reçurent trente deniers d’argent prix du mis à

prix. Qu’ils mirent à prix par les fils d’Israël.

Et ils les donnèrent pour le champ d’un potier. Comme le Seigneur me l’ordonna.

Que se pendait là-bas l’abandonné suprême, Quelque part, sous un figuier de ce pays-là, Et que l’argent servait pour le champ du potier.

Tout le passé lui était présent. Tout le présent lui était présent. Tout l’avenir, tout le futur lui était présent. Toute l’éternité lui était présente.

188