Page:Peguy oeuvres completes 05.djvu/180

Cette page n’a pas encore été corrigée


LE MYSTÈRE Avec la mort au bout.

On a tant de mal avec les enfants.

On les élève et puis après.

Elle sentait tout ce qui se passait dans son corps.

Surtout la souffrance.

Les enfants ne vous donnent que du tourment.

Tout ce qu’il y avait dans son corps.

Dans son corps comme dans le sien.

Elle sentait son corps comme le sien.

Parce qu’elle était mère.

Elle était une mère.

Elle était sa mère.

Sa mère des œuvres de l’Esprit et sa mère charnelle.

Sa mère nourricière.

Il avait aussi une crampe.

Il avait surtout une crampe.

Une crampe effroyable.

A cause de cette position.

De rester toujours dans la même position.

Elle la sentait.

D’être forcé d’être dans cette affreuse position.

Une crampe de tout le corps.

Et tout le poids de son corps portait sur ses quatre

Plaies. Il avait des crampes. Elle savait combien il souffrait. Elle sentait combien il avait mal. Elle avait mal à sa tête et à son tlanc et à ses Quatre

Plaies.

17*2