Page:Peguy oeuvres completes 01.djvu/216

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


— En revanche il y a deux congrès pour l’Alcoolisation française.
— Comment deux congrès pour l'Alcoolisation française.
— Mon ami si on les nommait ainsi on ne pourrait pas décemment donner la croix d'honneur aux Présidents et la rosace violette aux Secrétaires généraux. Et alors à quoi servirait le Congrès ? A quoi servirait la grande Exposition ? Mais rassure-toi : le premier sera le congrès du commerce des Vins, Spiritueux et Liqueurs ; le second sera modestement le congrès de Viticulture. Nous devons encourager la viticulture, la sylviculture, l'Horticulture, que préside humblement M. Viger, de Châteauneuf-sur-Loire ou des environs, 55, rue des Saints-Pères, Paris, sans doute avec la finesse épaisse un peu antisémitique et grasse qui lui est habituelle. Toutes les gloires nationales que ces présidents, les gloires modestes et les gloires proprement glorieuses. M. Gaston Boissier, 23, quai Conti, préside à l'organisation de l'Histoire comparée. Les congrès des enseignements sont nombreux : congrès des Associations des anciens élèves des Écoles supérieures de commerce ; de l’Éducation physique et de l’Éducation sociale, déjà nommés, celui de l’Enseignement agricole, déjà nommé, celui de l’Enseignement du dessin, celui de l'Enseignement des langues vivantes, celui des Sociétés laïques d'Enseignement populaire, celui de l’Enseignement primaire, celui de l’Enseignement secondaire, celui de l'Enseignement des sciences sociales, celui de l’Enseignement supérieur, celui de l'Enseignement technique commercial et industriel, celui de l’Épicerie — Non, je suis allé trop loin sur la liste. Rends-moi mon papier,