Page:Peguy oeuvres completes 01.djvu/117

Cette page a été validée par deux contributeurs.



ENCORE DE LA GRIPPE


20 mars 1900,


Le lendemain dans l’après-midi — et il y a de cela déjà plus d’un mois passé — le citoyen docteur socialiste révolutionnaire moraliste internationaliste revint donc me voir. Il avait à la main, — et non pas sous le bras, car on n’a jamais porté pour marcher un livre sous le bras, — il avait un livre de bibliothèque. J’allais encore un peu mieux. Mais j’avais toujours des essoufflements qui m’inquiétaient. Ces essoufflements pouvaient présager la rechute légère que j’eus depuis.

— Citoyen malade, nous avons hier oublié le principal.

— Cela n’est pas étonnant, citoyen docteur : presque toujours on oublie ainsi le principal.

— J’ai oublié de vous demander pourquoi vous pensiez à vous guérir ?

— Je n’y pensais pas seulement, docteur, je le désirais et je le voulais. Je le désirais profondément, sourdement, obscurément, clairement, de toutes façons, en tous les sens, de tout mon corps, de toute mon âme, de tout moi. Je le voulais fermement. Je voulais aussi l’espérer. Mes parents et mes amis le désiraient, le

109