Page:Peacock - Anthelia Melincourt T1.djvu/90

Cette page n’a pas encore été corrigée


naïves des vieilles ballades : la vérité des choses, qu’il avait cherché vainement dans les volumineux ouvrages des philosophes. D’après cette découverte, il fut chez son libraire, chargea une voiture de collections de ballades et de chansons populaires ; il les étudia attentivement ; il les porta dans les voyages qu’il faisait tous les ans à la campagne ; voyages, dont le but était, comme il le disait lui-même, d’arriver à la connaissance de la vérité des choses ; en observant les villageois et en commentant leurs vieilles chansons.

Sir Hippy présenta lord Anophel et ses deux savans amis, aux hôtes du château. Sir Feathernest, s’adressant tout bas à Grovelgrub, lui demanda s’il ne trouvait pas que ce sir Télégraph avait bonne grâce et quelque chose de très-expressif dans la figure, ce qui le rendait dangereux.