Page:Peacock - Anthelia Melincourt T1.djvu/89

Cette page n’a pas encore été corrigée



Les gentilshommes, ainsi invités, étaient lord Anophel-Achthar et ses deux acolytes, le révérend Grovelgrub et Feathernest, l’écuyer O’scarum, propriétaire d’une vaste fondrière, dans le comté de Kerry, et sir Derrydown, fils unique d’une douairière de Londres qui, ayant en vain sollicité une visite d’Anthélia, envoyait son cher fils tenter la fortune en Westmoreland. M. Derrydown, avait long-temps pâli sur les bancs de l’école et feuilleté les livres poudreux de l’antiquité ; ses longues études n’ayant servi qu’à redoubler la très-profonde obscurité, dont sont enveloppées les connaissances humaines, il en avait tiré cette conclusion, que tout savoir est vanité. Un jour, par un mouvement machinal, il lut un volume contenant des fragmens des anciens poètes nationaux ; il trouva, ou crut trouver dans les expressions