Page:Peacock - Anthelia Melincourt T1.djvu/65

Cette page n’a pas encore été corrigée


mière origine. Un naturaliste français a été assez hardi pour en faire des hommes dégénérés. Dégénérés ! ils ne peuvent l’être par leur force physique et prodigieuse, par leur santé inaltérable et l’aimable simplicité de leurs manières.

Sir Oran fut donc pris très-jeune par un nègre intelligent ; sa gentillesse et son humeur douce lui gagnèrent le cœur de son maître. Il fut admis dans l’intérieur de sa cabane, pour être le compagnon de ses enfans ; à l’exception de la parole, il y acquit la connaissance de tous les arts que le degré de civilisation de cette partie de l’Afrique admet. Il vécut environ dix-sept ans de cette manière.

— D’après son propre compte, certainement.

— D’après celui des autres. À cette époque, mon vieil ami, le capitaine Hawtanglet, qui commandait la frégate le