Page:Peacock - Anthelia Melincourt T1.djvu/55

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LE SUCRE PROSCRIT.


----


Sir Télégraph en était à sa quatrième bouteille, quand sir Forester et le baronnet reparurent. La démarche de ce dernier, était incertaine, vacillante : il avait grand besoin du bras sur lequel il s’appuyait. Sir Forester dit brièvement, que le baronnet allait se coucher et qu’il ne doutait pas qu’il ne fût bientôt profondément endormi. Il rejoignit un instant après son hôte ; un domestique servit le thé ; sir Télégraph allait remplir sa tasse, quand il s’aperçut qu’il n’y avait pas de sucre sur la table, il fit part à sir Forester, de cet oubli.

— Si j’avais pu prévoir que j’aurais l’honneur de vous recevoir, lui répondit