Page:Peacock - Anthelia Melincourt T1.djvu/42

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


une volaille froide et une bouteille de Madère ; car sir Hippy s’était cru trop sérieusement indisposé dans la matinée, pour déjeûner. Après avoir servi sir Hippy, son valet descendit à l’office, où il aida de son mieux, le nouvel arrivé, à démolir le pâté ; son appétit du matin, ayant sympathisé avec celui de sir Hippy était alors également revenu.

Une voiture fut amenée devant la porte, par quatre chevaux de poste, l’écuyer s’élança dedans ; Harry se plaça sur le derrière ; les postillons firent claquer leurs fouets, et les chevaux partirent au galop.

On avait laissé Pierre tout étonné de la métamorphose soudaine du maître et du valet ; il se désespérait de ne pouvoir annoncer leur arrivée au château de Mélincourt ; force lui fut cependant, de remonter sur le cheval qui l’avait amené ; au lieu de le suivre au galop ou de voyager en poste