Page:Peacock - Anthelia Melincourt T1.djvu/218

Cette page n’a pas encore été corrigée


du Bruit dans un massif d’arbres qui était à quelque pas. Tout redevint bientôt calme ; elle marcha, le bruit se renouvella ; elle se sentit effrayée alors, sans trop concevoir pourquoi. Se reprochant sa crainte, elle fit quelques pas ; elle s’arrêta encore un instant : les sons éloignés d’une flûte, lui donnant de la confiance, elle continua sa marche. Elle devait passer devant le massif, où elle avait entendu du bruit ; arrivée à ce point, elle fut soudainement enveloppée d’une grande mante qui la priva de la lumière ; elle se sentit saisie par plusieurs personnes, qui s’éloignèrent rapidement en l’emportant. Elle essaya de crier, une main lui ferma la bouche et l’empêcha de se faire entendre. Après quelques minutes d’une course rapide, elle entendit du bruit ; bientôt on l’abandonna à elle-même ; quelqu’un s’efforçait de la débarrasser de son enveloppe,