Page:Peacock - Anthelia Melincourt T1.djvu/194

Cette page n’a pas encore été corrigée


peut vivre dans la sécheresse. Qu’est-ce que la mort ? des cendres et de la poussière. Qu’est-ce que la vie ? l’esprit. Qu’est-ce que l’esprit ? le vin.

— Le jus delà treille, s’écria Feathernest, est nécessaire à l’homme. L’homme est une plante exotique y qui a besoin d’être réchauffée. Buvons mes chers convives, et buvons sec.

— Avez-vous toujours pensé ainsi ? dit lord Anophel.

— Oh mylord ! point d’allusion ; oubliez, je vous prie, mes erreurs passées. Démosthène répondit à quelqu’un qui lui demandait quel était le meilleur vin : que c’était celui qu’il buvait aux dépens des autres ; ne puis-je dire et faire comme lui. Dans les premiers jours de ma vie, je ne connaissais pas cette réponse, et je buvais de l’eau.