Page:Peacock - Anthelia Melincourt T1.djvu/153

Cette page n’a pas encore été corrigée


femme était également d’une haute stature ; mais la nature avait borné-là sa dépense, et n’avait point donné d’âme à ce corps, méprisable, composé d’ignorance, d’arrogance et de cet orgueil qui a sa source dans les richesses ; ils étaient qualifiés cependant, tous les deux du nom de très-respectables.

M. Dross aspirait à être quelque chose, mot adopté pour signifier qu’on vise à la noblesse. Il donnait de magnifiques routs, où se rendaient plusieurs personnages illustres et une partie de ce monde à la mode, que l’on trouve partout, où il y a un souper.

Il faisait consister la vertu, à n’avoir point de dettes, à aller régulièrement à l’église, et à donner à dîner à son pasteur ; la charité, à payer la taxe des pauvres, à placer son nom à la tête des souscriptions publiques ; enfin, il avait un profond mépris pour le savoir, qu’il ne séparait pas