Page:Peacock - Anthelia Melincourt T1.djvu/14

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


prières et de trois bouteilles de Madère. Le vénérable ecclésiastique prétendait que ce vin était l’arme la plus puissante qu’il eut trouvé contre les diables. L’expérience semblait confirmer cette opinion ; quoique le révérend garda un silence profond sur les mystères dont il était le témoin pendant ses veilles, on pouvait en tirer cette conclusion : qu’il n’en était pas autrement effrayé, puisqu’on le trouvait, toujours le matin, endormi dans son grand fauteuil à bras, le pâté totalement disparu, les trois bouteilles vides ; mais le livre de prières était soigneusement agrafé, précisément dans le même état et à la même place où il avait été mis la veille.

La partie la plus grande et la plus commode du château, avait continué d’être habitée, et pendant qu’une moitié de l’édifice tombait en ruines pittoresques,