Page:Peacock - Anthelia Melincourt T1.djvu/130

Cette page n’a pas encore été corrigée



— C’est plus qu’on ne peut espérer.

— Elle aurait peu de goût pour ce qu’on appelle plaisirs du monde ; les siens seraient bornés dans le cercle de sa famille et du petit nombre de ses amis. Elle aimerait à la fois, les livres, l’occupation, les fleurs, le bonheur inaltérable de la concorde domestique et les délicieuses effusions d’une confiance réciproque ; les rochers, les bois et les montagnes, bornes de la vallée qu’elle habiterait, seraient pour elle, celles du monde.

— Rien de plus ?

— Elle aimerait la vérité ; toute espèce de fausseté, de détours, lui seraient étrangers ; la simplicité de ses pensées devrait être surpassée, par l’ingénuité de son langage, et son témoignage serait d’un poids irrésistible.

— Vous ne dites rien de la beauté ?