Page:Peacock - Anthelia Melincourt T1.djvu/121

Cette page n’a pas encore été corrigée


tion que le docteur Killquick lui avait ordonnée ; mais à cette nouvelle, il l’avait fait voler par la fenêtre, et il croyait, par parenthèse, qu’elle était tombée sur la tête du docteur qui traversait alors la cour, pour s’en retourner.

Anthélia lui fit connaître le service signalé que l’étranger venait de lui rendre. Sir Hippy l’en remercia par le serrement de main le plus cordial.

Lord Anophel s’approcha, et après avoir fixé sir Oran avec son lorgnon, il le salua ; sir Oran avança la main, saisit le lorgnon de sa seigneurie et le salua, après l’avoir regardé quelques minutes à travers le verre.

La colère du lord ne peut se décrire ; mais il avait entendu le récit d’Anthélia ; il voyait le pin déraciné, et jugea plus prudent de se taire.

Le révérend Grovelgrub, couvert d’une ample redingotte, et portant un para-