Page:Peacock - Anthelia Melincourt T1.djvu/100

Cette page n’a pas encore été corrigée



— Messieurs, dit le révérend Grovelgrub, définissez, tour-à-tour, ce que vous entendez l’un, par un beau poëme, l’autre par la vérité des choses. C’est vous que j’interrogerai le premier, Feathernest ?

— Un beau poëme, dit celui-ci, est le développement brillant d’une action compliquée et de diverses passions ; il doit être exalté par le sublime, soutenu par l’élévation du style, semé de scènes magnifiques, de personnages héroïques et tendres, de caractères énergiques, le tout mis en harmonie par de savantes combinaisons.

— Définition admirable, s’écria lord Anophel.

— Admirable, milord, répéta miss Danaretta, et elle accompagna ces mots d’un doux sourire, qui manqua néanmoins son effet : sa seigneurie s’étant déjà retournée du côté du feu.