Page:Parran - Romantiques, Pétrus Borel, Alexandre Dumas, 1881.djvu/64

Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 52 —

Cécile, par Alex. Dumas, Paris, Dumont, 1844, 2 vol. in-8 10 fr.


Vingt ans après, suite des Trois Mousquetaires, par Alex. Dumas. — Paris, Baudry. 1845 ; 10 vol. in-8, 50 fr.

T. I, 332 p. et table
T. II, 334 p. id.
T. III, 334 p. id.
T. IV, 319 p. id.
T. V, 324 p. id.
T. VI, 315 p. id.
T. VII, 312 p. id.
T. VIII, 312 p. id.
T. IX, 296 p. id.
T. X, 302 p. id. — Une partie du T. X a été remplie par Giorgione.

Le même, 1846. — Paris, Michel Lévy ; 8 vol. in-8.

Cette suite a été écrite en collaboration avec Aug. Maquet.

Elle ne le cède en rien à la première, comme intérêt et comme peinture de l’époque.

Il y a quelques exemplaires en papier vergé ; M. E. Baillet en possédait un broché.

Éditions illustrées :

1 vol. g. in-8, de 595 p. ; Paris, Fellens et Dufour, 1846 ; 37 gravures, 20 fr.

37 vol. in-4°, Paris, Marescq et O, 1853, 12 fr.


Les Frères Corses, par Alex. Dumas. Paris, Souverain, 1845 ; 2 vol. in-8, 12 fr.

T. I, 302 p.
T. II, 312 p. ; dédié à P. Mérimée. — Le T. II se termine par : Mes Infortunes de Garde National.

Les éditeurs Marescq et Cie ont publié en 1853, au prix de 4 fr., une édition illustrée in-4.


La Villa Palmieri, par Alex. Dumas. — Paris, Dolin, 1845 ; 2 vol. in-8, 10 fr.

T. I, 279 p.
T. II, 239 p.