Ouvrir le menu principal

Page:Parnasse de la Jeune Belgique, 1887.djvu/66

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Et mes chers souvenirs seront faits de lumières
Claires comme l’azur et plus pures que lui.
— Et ma bouche dira de pieuses prières
Comme n’en savent point les hommes d’aujourd’hui.