Ouvrir le menu principal

Page:Parnasse de la Jeune Belgique, 1887.djvu/276

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Mais que te prend-il ? réponds, bien aimée ?
— Tu me promets de garder mon portrait ?
Ah ! c’est vrai que la mort est parfumée !…
C’est à n’y pas croire, elle se mourait !