Page:Parnasse de la Jeune Belgique, 1887.djvu/106

Cette page a été validée par deux contributeurs.



Clair de Lune


La lune si mystérieuse
Dans sa courtine d’or dormant,
Est suspendue indolemment
Dans les dentelles d’une yeuse.

On dirait qu’une main balance
Lente, un léger berceau d’enfant,
Une main douce qui défend
De réveiller le blanc silence.