Page:Paquin, Huot, Féron, Larivière - La digue dorée, 1927.djvu/77

Cette page n’est pas destinée à être corrigée.


CE SUPPLÉMENT EST DÉTACHABLE

LA VIE CANADIENNE

LITTÉRATURE ET LITTÉRATEURS

(SUPPLÉMENT AU “ROMAN CANADIEN”)

NO. 14. MENSUEL

JULES LARIVIÈRE

Est-ce surcroît d’ouvrage, paresse ou autre cause ? Je ne saurais me prononcer ; mais au moment d’aller sous presse, la ‘‘Silhouette” mensuelle que nous brossait notre fidèle collaborateur “Ernest Ral” ne m’est pas parvenue. C’est à moi donc qu’il incombe de remplir cette rubrique. Je le fais avec d’autant plus de plaisir que cela me procure l’occasion de présenter à nos lecteurs la figure du pionniers de nos collaborateurs, Jules Earivière, ce bon bohème souriant dont la vie, criante ironie, a fait un père de famille rangé, un époux modèle et... un notaire...

Mais la tache n’est en somme pas si facile et en dépit de la longue amitié qui me lie à l’auteur de l’“Iris Bleu”, j’avoue que les détails sur sa vie me manquent absolument, c’est que notre ami, si volontiers loquace quand il s’agit de l’expression de ses vues, si ardent à soutenir une discussion, entêté même lorsqu’il s’agit de faire valoir une idée qui lui semble juste et vraie, devient muet quand il s’agit de sa personne.

Tout au plus sais-je qu’il est né à Saint-Judes, petit village du comté de Saint-Hyacinthe, qu’il a passé son enfance dans le bon vieux Maska dont il s’est fait, par la suite, le chantre et le défenseur, qu’il a fait ses études à Marieville et qu’enfin, marié et père de famille, il pratique sa profession à Montréal.

Mais si de l’homme lui-même, comme de tout être qui a vécu paisiblement sa modeste existence, il est peu à dire, de son oeuvre et du soutien constant qu’il a prodigués à notre publication, comment ne pas exprimer notre reconnaissance.

Lariviêre est surtout et avant tout un conteur et le délicieux petit roman “La Villa des Ancolies ” que quantité de nos lecteurs ont savouré, est peut-être la meilleure expression de son talent. Ce talent de conteur, nous le retrouvons, avec une teinte de sentiment dans l’“Iris Bleu”. Avec l’‘‘Associée Silencieuse”, roman à thèse dont les caractères, au dire même de ses détracteurs, sont vrais et sincères, l’esprit quelque peu ironiste du conteur n’avait plus champ libre, sa note caractéristique n’avait plus libre cours ; mais dans la quatrième partie du roman que nous publions aujourd’hui, alors que toutes les difficultés de métier semblent avoir été accumulées pour lui rendre la tache lourde, son art de conteur amusant reparaît dans tout son éclat, surmontant avec une rouerie merveilleuse les obstacles accumulés, modifiant en un tournemain et de la manière la plus logique les situations les plus solidement établies, accumulant épisodes sur épisodes pour arriver au dénouement le plus inattendu.

Un autre qualité qui se retrouve dans chacun des ouvrages de notre fidèle collaborateur, c’est la vérité. Vérité dans les personnages dont la logique ne se dément pas un seul instant, vérité dans les images, les tableaux qu’il brosse, les paysages qu’il dépeint, les êtres et les choses qu’il nous présente. Chacun de ses romans lui coûte de sérieuses études. Dans la “Villa des Ancolies” c’était la botanique, dans l’“Iris Bleu” c’est le botanique et le zoologie, dans l’“Associée Silencieuse ”, c’est une autre série de connaissance industrielles dont il lui a fallu s’adapter les notions avant d’en présenter la peinture à ses lecteurs et devant la somme d’ouvrage que cette assimilation de connaissances a coûtée, nous ne pouvons que nous incliner devant ce laborieux à la solide amitié franche toujours, quelquefois un peu brutale ; mais si sincère et dévouée. EDOUARD GARAND.

UN PRETRE, U ABBE HAMON (CurideFûumoise.Franee), possède le moyen radical de guérir : DIABETE» ALBUMINE, CŒUR, REINS, FOIE, ESTO-MAC, RHUMATISME, BRONCHES et toutes les maladies chroniques réputées incurables. AUCUN RÉGIME^- - - - - RIEN QUE DES PLANTES Brochure explicative et très intéressante, français ou anglais. ■ gratis et franco sur demande. Adressez

LABORATOIRES BOTANIQUES ET MARINS 430, rue St-Pierre ----- Montréal...