Page:Palante - Précis de sociologie, 1901.djvu/85

Cette page a été validée par deux contributeurs.


qu’il doit manifestement obéir à la loi devant laquelle toute science s’incline quand elle désire avoir l’appui du peuple. Il doit se cacher derrière un voile d’illusions brodé de promesses, et il doit être muni d’une « prise » mentale, fort simple, qui permette à un esprit ordinaire de le saisir facilement[1]. »

M. Novicow remarque qu’il y a de même, dans la vie des sociétés, des « désaptations artificielles » produites par un faux calcul dans l’appréciation des conditions ambiantes. M. Novicow cite comme exemple de désaptation artificielle l’erreur protectionniste qui, suivant lui est la cause d’une fondamentale déchéance économique pour les nations qui l’adoptent. « On pourrait, dit-il, définir le protectionnisme d’un seul mot : C’est une désaptation artificielle du milieu. Notre planète est déjà très mal accommodée à nos besoins. Mais dans notre folie et notre aveuglement, nous avons voulu rendre la nature encore plus marâtre et… nous avons inventé le système protecteur[2]. »


  1. G. B. Shaw, Les Illusions du socialisme (Humanité nouvelle, août 1900).
  2. Novicow, Les Gaspillages des sociétés modernes, p. 101 (Paris, F. Alcan).