Page:Palante - Précis de sociologie, 1901.djvu/25

Cette page a été validée par deux contributeurs.


CHAPITRE III

HISTOIRE DE LA SOCIOLOGIE

Le mot Sociologie est nouveau. La science que ce mot désigne est-elle plus ancienne ? — De tout temps l’attention des hommes s’est portée sur des phénomènes qui les touchaient d’aussi près que les phénomènes sociaux. Toutefois, dans l’antiquité, cette étude a été constamment subordonnée à des considérations métaphysiques ou morales. Même chez Aristote, la conception de la Sociologie reste vague, et son objet ne se distingue pas de celui de sciences voisines, telles que l’Économique et la Politique. Il en est de même chez tous les philosophes qui ont été les héritiers de la tradition gréco-latine. Thomas Morus, Campanella, etc., ont été des politiques constructeurs de cités idéales plutôt que des sociologues.

Au XVIIIe siècle, Montesquieu semble le premier avoir eu le pressentiment d’une sociologie scientifique. L’École positiviste a ensuite fait le plus puissant effort pour constituer la Sociologie à l’état de science. En France, A. Comte, en Angleterre, H. Spencer ont cru à la possibilité de réduire à des lois exactes les phénomènes sociaux. Ils ont même imprimé à la sociologie sa double grande direction. Tandis que Spencer s’orientait dans la voie du biologisme social, A. Comte a vu d’emblée l’importance du point de vue psychologique en sociologie, puisqu’il a fait reposer toute l’évolution sociale sur une loi psychologique, la loi des trois états.