Page:Péguy - Les Mystères de Jeanne d’Arc, volume 2.djvu/159

Cette page n’a pas encore été corrigée


DE LA DEUXIEME VERTU

autres. Mais tous ensemble au contraire ils sont liés

comme les doigts de la main. Car tous ensemble ils passent tout leur temps toute

leur sainte journée ensemble à comploter contre Dieu. Devant Dieu.

Pour que pied à pied la Justice Pas à pas cède le pas à la Miséricorde.

��Ils font violence à Dieu. Comme des bons soldats ils

luttent pied à pied, (Ils font la guerre à la justice (Ils sont bien forcés) Pour le sàlut des âmes périclitantes. Ils tiennent bon. Tout mus, tout animés d'espérance, Hardis contre Dieu, (Mais aussi ils en ont un appui, un patronage, une

haute protection. Quel patron, mes enfants, et quelle patronne. Quel (autre) complot au-dessus d'eux, couvrant leur

grand complot. Patronnant leur grand complot. Quelle avocate auprès de Dieu. Advocata nostra).

Car nos patrons et nos saints, nos patrons les saints Ont eux-mêmes un patron et une patronne. Un saint et une sainte. Qui est autant (Et septante fois autant) au-dessus d'eux qu'ils sont

au-dessus de nous

i5i

�� �