Page:Péguy - Les Mystères de Jeanne d’Arc, volume 2.djvu/158

Cette page n’a pas encore été corrigée


le porche

sérieux, et ceux dont on a failli désespérer, Dieu nous en garde. Quel grand combat.

��Ceux dont on n'a jamais rien entendu dire. Et ceux dont on a entendu dire La parole Mortelle.

��Il y a deux formations, il y a deux extractions, il y a

deux races de saints dans le ciel. Les saints de Dieu sortent de deux écoles. De l'école du juste et de l'école du pécheur. De la vacillante école du péché. Heureusement que c'est toujours Dieu qui est le maître

d'école.

��Il y a ceux qui viennent des justes et il y a ceux qui

viennent des pécheurs. Et ça se reconnaît. Heureusement qu'il n'y a aucune jalousie dans le ciel.

Au contraire. Puisqu'il y a la communion des saints. Heureusement qu'ils ne sont point jaloux les uns des

i5o

�� �