Page:Péguy - Les Mystères de Jeanne d’Arc, volume 2.djvu/152

Cette page n’a pas encore été corrigée


le porche

Dieu s'est mis sur ce pied. Comme la plus misérable

créature a pu librement Souffleter librement la face de Jésus, Ainsi la dernière des créatures peut faire mentir Dieu Ou lui faire dire vrai. Effrayante remise.

Effrayant privilège, effrayante responsabilité. Comme Jésus dans les siècles des siècles a remis son

corps Dans les pauvres églises A la discrétion du dernier des soldats, Ainsi Dieu dans les siècles des siècles a remis son

espérance A la discrétion du dernier des pécheurs. Comme la victime se rend aux mains du bourreau,

Ainsi Jésus s'est livré en nos mains. Comme la victime se livre au bourreau,

Ainsi Jésus s'est livré à nous. Et comme le prisonnier se livre au gardien de prison,

Ainsi Dieu s'est livré à nous. Comme le dernier des misérables a pu souffleter Jésus,

Et il fallait qu'il en fût ainsi, Ainsi le dernier des pécheurs, un malheureux infirme. Le plus infime des pécheurs peut faire avorter, peut

faire aboutir

Une espérance de Dieu ; Le plus infime des pécheurs peut découronner, peut

couronner Une espérance de Dieu.

��i44

�� �