Page:Péguy - Les Mystères de Jeanne d’Arc, volume 2.djvu/127

Cette page n’a pas encore été corrigée


DE LA DEUXIEME VERTU

Parce que ce sera le dernier enterrement.

Ainsi le dernier jour il y aura un grand signe de croix

de bénédiction. Parce que ce sera l'accomplissement, Le couronnement de l'espérance.

��Grâce unique, un infirme, une créature infirme porte

Dieu. Et Dieu peut manquer de cette créature. Elle peut manquer dans son compte et dans son

recensement. Quand il compte ses brebis, manquer à son amour et

à son être même, Faire mentir son espérance.

��Car il y a le couronnement d'épines mais il y a Le couronnement de l'espérance

��Qui est le couronnement des rameaux d'un arbre sans épines.

��Jésus-Christ, mon enfant, n'est pas venu pour nous conter des fariboles,

^9

�� �