Page:Péguy - Les Mystères de Jeanne d’Arc, volume 2.djvu/120

Cette page n’a pas encore été corrigée


le porche

��C'est pour cela, mon enfant, pour cela même,

(Tu t'y reconnais, tu t'y retrouves),

C'est pour cela qu'il faut que France, que chrétienté

continue ; Pour que la parole éternelle ne retombe pas morte dans

un silence. Dans un vide charnel.

��C'est donc pour cela même,

(Nous y revenons, mon enfant, tu reconnais le chemin),

C'est précisément pour cela.

C'est pour cela même, c'est juste pour cela,

Que rien de tout cela.

Et même rien de tout,

(Ainsi, en cela, par cela, par le jeu de cela).

Que absolument rien de tout

Ne tient que par la jeune

Espérance,

Par celle qui recommence toujours et qui promet tou- jours.

Qui garantit tout.

Qui garantit demain à aujourd'hui et ce soir et ce midi à ce matin,

El la vie à la vie et l'éternité même au temps.

��Par celle qui garantit, par celle qui promet au matin la journée

112

�� �