Page:Olympe de Gouges - Le Mariage inattendu de Chérubin.djvu/96

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Le Comte.

Allez vous joindre à Monſieur le Juge, pour tâcher de déterminer Fanchette. Au reſte, ce que j’en fais n’eſt que par ſimple curioſité, & pour ſavoir ſes veritables ſentimens au ſujet de Chérubin.


Basile.

Je vais ſeconder vos deſſeins : la nuit s’approche, tout vous favoriſe.


Le Comte.

Oui, mais ſoyez bien circonſpect. Vous ſoufflerez les bougies quand elle arrivera.

(Baſile ſort.)