Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée
90
notre france


plorateur Duveyrier, âgé de 19 ans, pénètre au Touat.

1860


Napoléon iii se rend en Algérie et y reçoit le bey de Tunis. Le maréchal Pélissier, gouverneur général. — Reconnaissances de Vincent dans l’Adrar et du lieutenant Lambert dans le Fouta Djallon. — Un gouverneur français est installé à la Nouvelle-Calédonie. — Campagne de Syrie (1860-1861), pour protéger les Maronites contre les Druses.

1861


Fin de l’ancien « Pacte colonial » ; plus de privilèges pour le commerce français aux colonies ; elles sont libres de commercer avec l’étranger, afin d’avoir désormais « l’accès de la voie libérale et féconde ouverte à la France » (allusion au régime établi par les traités de commerce de 1860). — Traité avec Radama ii, roi de Madagascar. — La campagne est reprise en Indo-Chine par l’amiral Charner ; quelques victoires sont chèrement achetées autour de Saïgon.

1862


Tu Duc, empereur d’Annam, cède à la France par le traité de Saïgon, les trois provinces de Mytho, Bien Hoa et Saïgon avec l’archipel de Poulo-Condore et s’engage à verser une indemnité de 20 millions ; heureux débuts de l’administration française sous l’amiral de la Grandière. — Un traité signé à Paris ratifie l’acquisition d’Obock. — Nouveau voyage de Napoléon iii en Algérie.