Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


Troisième empire colonial français

(1830-1915)


La Restauration est peu coloniale mais, de 1815 à 1830, les ministres de la marine, Dubouchage, Molé, Portal, le marquis de Clermont-Tonnerre, Hyde de Neuville reconstituent la marine française. En 1828, le célèbre voyageur français René Caillé, pénètre à Tombouctou où nul Européen n’est jamais parvenu encore. Une tentative pour nouer des relations avec le successeur de Gia Long, empereur d’Annam, échoue. À Madagascar, où le général Dacaen l’a jadis installé comme représentant français, Sylvain Roux continue de défendre nos intérêts. Et en 1829, la flotte française bombarde Tamatave et s’en empare, cependant que Caillé est nommé résident à Bammako, poste qu’il n’occupera pas. Tout se prépare pour la reprise de l’activité coloniale.

1830


Prise d’Alger et établissement de la domination française. — Premier traité du Bardo signé entre la France et la Tunisie ; abolition définitive de l’esclavage chrétien. Mathieu de Lesseps, consul de France et ami du bey, l’amène à accepter une sorte de protectorat français.