Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée
173
les ministres

année. Il est arrivé aussi que le cabinet renversé par une hostilité qui semblait devoir être passagère s’est reformé plus ou moins complètement sous un autre chef. En prenant le pouvoir, Jules Simon conserva tous les collaborateurs de son prédécesseur Dufaure. Si l’on examine la liste des titulaires des différents portefeuilles depuis 1875, on note que souvent les portefeuilles secondaires, c’est-à-dire autres que ceux de la guerre, de la marine, des affaires étrangères et des finances — et quelquefois ceux-là même — ont été sacrifiés au besoin de satisfaire à l’ambition de tel ou tel groupe qui prétendaient être représentés dans le gouvernement. Mais il faut ajouter que la présence à la tête d’un département ministériel d’un chef improvisé ne signifie pas que le désordre y doive s’introduire. Certains de ces improvisés, du reste, se révélèrent administrateurs remarquables. En tous cas, les départements en question sont divisés en « Directions » à la tête desquels se trouvent des fonctionnaires parfois routiniers mais presque toujours compétents et stabilisés dans leur emploi.

En considérant la fréquence des crises ministérielles du point de vue de la politique générale, certains ont vu là une « soupape de sûreté » qui avait manœuvré au profit de la république en deshabituant peu à peu le peuple français de crises plus graves qui eussent abouti à des changements de régime.

Les élections, les partis et l’opinion

L’Assemblée nationale de 1871, mit fin à ses propres pouvoirs par le vote de lois constitu-