Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée
99
troisième empire colonial français


Ferry, mentionnant les droits éventuels de la France à racheter l’État libre du Congo. — Jules Ferry étant parvenu à obtenir du parlement les crédits nécessaires, l’amiral Miot établit le blocus à Madagascar. — Occupation d’Ambado sur la mer Rouge. La maison de Marseille qui avait acquis le territoire de Cheik-Saïd le vend au gouvernement. — Le parlement du la Nouvelle-Zélande cherche à encourager l’exploitation des Hébrides par une compagnie anglo-australienne ; les colons de Nouméa, dirigés par Higginson, s’organisent à la hâte et arborent le drapeau tricolore à Mallicolo. — Conférence africaine de Berlin (1884-1885).

1885


Occupation des îles Pescadores et blocus du Petchili par l’amiral Courbet ; prise de Langson ; le général Brière de l’Isle pénètre à Tuyen Quan où le commandant Dominé tenait depuis 3 mois 1/2 avec 600 hommes contre 15.000 chinois. Surprise de Langson ; le parlement renverse le cabinet Jules Ferry. Les préliminaires de paix n’en sont pas moins signés et le traité de Tien Tsin (9 juin) reconnaît le protectorat de la République sur l’Annam et le Tonkin ; mort de l’amiral Courbet. — Sur la côte de Guinée traité de délimitation avec l’Allemagne qui a renoncé à ses prétentions sur le Koba et le Kabitaï, en échange de Petit Popo et de Porto Seguro, cédés au Togoland. — Les établissements de la côte d’Or sont repris par le gouvernement et rattachés au Gabon, puis au Sénégal, mais avec un résident particulier. — Samory défait par le commandant Combes ; campagnes du colonel Frey contre lui. — La Conférence