Ouvrir le menu principal

Page:Notices sur M. le comte Chaptal, et discours prononcés sur sa tombe, le 1er août 1832.djvu/75

Cette page a été validée par deux contributeurs.
( 71 )

de leur destination, qui est de recueillir le malheur et de le protéger. Voilà le bienfait de Chaptal, qui ne périra jamais ; et pour lui appliquer les paroles qu’il proféra lui-même dans une occasion solennelle : « Voilà ce qui restera éternellement gravé dans le cœur reconnaissant du peuple français. »

L’Académie royale de médecine avait l’honneur de posséder Chaptal au nombre de ses associés libres ; et c’est au nom de cette compagnie que je suis venu lui rendre sur sa tombe un hommage qui n’a de prix que par les sentimens qui l’ont dicté.