Ouvrir le menu principal

Page:Notices sur M. le comte Chaptal, et discours prononcés sur sa tombe, le 1er août 1832.djvu/45

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
( 41 )

trateurs, d’immenses améliorations ; l’instruction publique, les arts, le commerce, l’agriculture, une impulsion toute nouvelle.

Et toutefois ce n’est pas seulement comme ministre qu’il leur est utile ; il fait plus que les protéger, il les sert par ses propres travaux. C’est à cette époque, en effet, lorsqu’il était encore au timon des affaires, et qu’il allait appartenir au premier corps de l’État, que, réunissant toutes les observations, fruits de sa longue expérience, il commença de publier ses nombreux et importans ouvrages sur l’industrie manufacturière, agricole et commerciale[1].

Son amour pour les arts était si grand que, retiré dans sa belle terre de Chanteloup, il y créa tout exprès une fabrique de sucre de betteraves pour étudier et naturaliser en France ce nouveau produit du sol européen.

  1. Les principaux ouvrages de M. Chaptal sont les suivans : Élémens de Chimie, 3 vol. in-8°, dont la première édition a paru en 1790, et la quatrième en 1803. — Traité sur le Salpêtre, in-8°, 1796. — Essai sur le perfectionnement des arts chimiques en France, in-8°. 1800. — Art de faire, de gouverner et perfectionner les vins, 1 vol. in-8°, première édition, 1801 ; deuxième édition, 1819. — Traité théorique et pratique sur la culture de la vigne, avec l’art de faire le vin, les eaux de vie, esprits de vin et vinaigres, 2 vol. in-8°, première édition, 1801 ; deuxième édition, 1811. — Essai sur le Blanchîment, in-8°. 1801. — Chimie appliquée aux Arts, 4 vol. in-8°. 1807. — Art de la teinture du coton en rouge, in-8°. 1807. — Art du Teinturier et du Dégraisseur, in-8°. 1800. — De l’Industrie française, 2 vol. in-8°. 1819. — Mémoire sur le sucre de betteraves, in-8°, première édition, 1815 ; troisième édition, 1821. — Chimie appliquée à l’Agriculture, 2 vol. in-8°, première édition, 1823 ; deuxième édition, 1829.