Ouvrir le menu principal

Page:Notices sur M. le comte Chaptal, et discours prononcés sur sa tombe, le 1er août 1832.djvu/42

Cette page a été validée par deux contributeurs.
( 38 )

après la religion, une des meilleures consolations ; il a adouci ce que ce passage peut avoir de pénible. M. Chaptal a dû éprouver ce sentiment plus que personne, en pensant aux maux qu’il a soulagés ; cherchons à l’imiter, et que sa vie nous serve d’exemple et de leçon.