Ouvrir le menu principal

Page:Normand - Pensées de toutes les couleurs, Calmann-Lévy.djvu/99

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


un jour de plus… à moins qu’il ne les en maudisse.

La vie est un tunnel où l’on entre sans le vouloir et dont on ne sort pas à son gré. Mauvaises conditions pour beaucoup s’y plaire.

La vie du vieillard ressemble à une route bordée de tombeaux.

La vie est la plus tenace des habitudes.

Il n’y a pas de vieillards heureux ; il n’y a que des vieillards résignés.